Randonne

UBS: Les actionnaires suivent Ethos et refusent l’augmentation de capital pour les plans d’actions des collaborateurs

L'assemblée générale d'UBS qui a eu lieu aujourd'hui a refusé l'augmentation de capital proposée pour financer les plans de participation des collaborateurs. Les actionnaires démontrent ainsi qu'ils ne sont plus d'accord de cautionner un système de rémunération excessif. De plus, le rapport de rémunération a été contesté par 40% des voix et 47% des voix n'ont pas donné décharge au conseil d'administration. Au préalable, Ethos avait recommandé de s'opposer au rapport de rémunération d'UBS, à l'augmentation de capital, ainsi qu'à la décharge. 

Pour la quatrième année consécutive, une forte minorité d'actionnaires s'est opposée au rapport de rémunération proposé par le conseil d'administration. C'est un signal de plus en plus déterminé et critique vis-à-vis du conseil d'administration. Le directeur de la Fondation Ethos, Dominique Biedermann, a déclaré: «Le système de rémunération d'UBS doit être révisé. En particulier, les rémunérations variables devraient être limitées et liées aux salaires de base».

Refus de l'augmentation de capital pour les plans d'actions des collaborateurs

L'augmentation de capital proposée pour financer les plans de participation des collaborateurs a été refusée par l'assemblée générale des actionnaires. Cette proposition n'a obtenu que 62% de voix favorables, soit moins que les deux tiers des voix nécessaires pour une augmentation de capital sans droits préférentiels de souscription pour les actionnaires actuels. Cela démontre que les actionnaires ne sont plus d'accord de cautionner un système de rémunération excessif.

Décharge contestée

De plus, 47% des actionnaires n'ont pas approuvé la décharge. Ils souhaitent ainsi que le conseil d'administration reste responsable pour la perte de 1,8 milliards de francs suite à des activités de négoce non autorisées au sein de la banque d'investissement.